Comment faire la migration d’un système POS en fin de vie utile

  • Par Roxane Prince
  • |
  • 22 Septembre 2017
  • |
  • Conseils

En tant que détaillant, vous êtes parfaitement au courant d’à quel point le paysage du commerce de détail a changé. Passer à un nouveau système de gestion peut être un défi, mais c’est une tâche que vous ne pouvez vous permettre de reporter. Heureusement, avec les bons outils et processus, vous constaterez que c’est absolument faisable et que ça en vaut la peine.

Grâce à l’évolution de la technologie et l’émergence du commerce omnicanal, les attentes des acheteurs d’aujourd’hui sont nettement différentes d’il y a quelques années à peine. Pour cette raison, vous constatez peut-être que vous êtes limité par votre système de gestion de commerce de détail et que vous devez passer à une solution capable de répondre aux nouvelles exigences des entreprises modernes.

Trois étapes simples pour faire la migration d’un système en fin de vie utile :

Évaluer les systèmes POS : par où commencer?

    1. Tout d’abord, détaillez l’état actuel de votre entreprise et la direction que vous souhaitez la voir prendre. Énumérez les capacités de votre système existant (c’est-à-dire ce qu’il est actuellement en mesure de faire) et les capacités que vous souhaiteriez qu’il ait aujourd’hui et dans l’avenir. Ensuite, il serait important de fournir une copie de ce document aux personnes clés de votre entreprise.
    2. Après avoir dégagé une idée globale de ce dont vous avez besoin et ce que vous voulez, recherchez et évaluez les fournisseurs de technologies qui offrent les fonctionnalités que vous avez jugées importantes. La liste de ces fonctionnalités vous sera utile pour comparer les différents fournisseurs et vérifier les fonctionnalités que chacun est en mesure d’offrir.
    3. Si vous n’avez pas les ressources ou l’expertise, vous voudrez peut-être faire appel à des experts externes pour vous aider dans toutes les phases du projet. Cela vous permettra de déléguer aux consultants la responsabilité d’explorer toutes les solutions sur le marché et vous aurez accès à leur expertise et à leurs connaissances techniques pour vous aider à prendre des décisions éclairées.

Quelles informations devez-vous fournir à un expert en POS?

  • Quelle est votre liste de fonctionnalités indispensables?
  • Combien de magasins possédez-vous et combien d’emplacements envisagez-vous d’ajouter dans l’avenir?
  • Exploitez-vous un entrepôt, une boutique en ligne, ou toute composante autre que votre magasin physique?
  • Comment remplissez-vous vos commandes? Sont-elles envoyées à partir d’un seul endroit, par exemple votre entrepôt, ou sont-elles remplies à partir des stocks de chaque magasin individuel?
  • Comment les stocks sont-ils achetés et gérés? Chaque magasin procède-t-il à ses propres commandes, ou disposez-vous d’un modèle plus centralisé?
  • De quel équipement de POS avez-vous besoin?
  • Votre entreprise a-t-elle besoin de modules complémentaires ou d’intégrations additionnelles? Les ajouts les plus populaires incluent, entre autres, l’intégration comptable, les cartes-cadeaux, les programmes de fidélisation et la gestion de la relation client.
  • Comment traiterez-vous les paiements? Gardez à l’esprit que, même si certains systèmes POS sont compatibles avec plusieurs processeurs, d’autres ne le sont pas.
  • De quels types de garantie et d’options de soutien technique avez-vous besoin? Les garanties pour l’achat d’équipement de POS peuvent aider à atténuer les coûts de défaillances et vous assurent la réparation ou le remplacement dans un délai spécifié. Il existe trois principaux types d’options de soutien technique offerts par la plupart des fournisseurs de POS : l’échange anticipé, les réparations sur place et le service à distance.

Comment choisir la bonne solution pour votre entreprise?

  • Énumérez toutes vos exigences et vérifiez si le système est compatible ou non avec vos besoins.
  • Examinez les différentes propositions et comparez le coût de chaque solution. N’oubliez pas d’inclure les coûts connexes tels que le matériel/équipement additionnel, les coûts d’implantation, la formation et les frais de maintenance.
  • Avant de prendre une décision, discutez de la solution envisagée avec les membres de votre organisation qui en seront les principaux utilisateurs (équipe TI, équipe de direction, directeurs d’unités, conseillers, etc.)

Si vous désirez discuter du processus de migration avec un expert qui est en mesure d’éclairer votre prise de décision, n’hésitez pas à communiquer avec nous.